Relever les défis du raccordement des immeubles

solutions de connectivité fibre optique pour le raccordement des immeubles

En Europe, plus de la moitié de la population habite en immeuble. Dans les zones urbaines, la proportion augmente jusqu’à 70% ou plus. S’il est évident que le raccordement des immeubles est une étape clé dans la digitalisation de la société, les opérateurs télécoms et leurs sous-traitants sont confrontés à de nombreux défis dans le déploiement de réseaux fibre optique en immeuble. À la différence des maisons individuelles, où l’accord du propriétaire est suffisant pour amorcer les travaux de déploiements, en immeuble, l’accès à l’abonné se réalise à travers des parties communes soumises à des règlements de copropriété. Ainsi, avant d’entamer les travaux de branchement, les installateurs télécoms peuvent être obligés d’attendre jusqu’à plusieurs mois avant qu’une autorisation d’accès soit accordée par le syndicat de copropriétaires. Cela peut générer d’importants retards dans les projets de déploiement FTTH/FTTP et, selon les décisions prises en assemblé, avoir un impact direct sur la nature du matériel de réseau à utiliser.

Aussi, la multitude d’architectures de réseaux en immeuble, ainsi que les différentes réglementations locales à respecter rendent la tâche des installateurs de réseau complexe, car chaque déploiement peut demander des solutions de connectivité fibre optique spécifiques.

Pour optimiser les déploiements FTTH/FTTP, lors de la planification, il est important de prendre en considération à la fois trois dimensions différentes impactant chaque projet :

  1. Le CAPEX : le coût total du matériel de réseau à installer pour la mise en place du réseau optique
  2. Le coût de l’installation : cela implique la main d’œuvre et les dépenses associées pour le bon déroulement du projet. Selon les solutions FTTH/FTTP sélectionnées et les compétences demandées, ce coût peut-être plus ou moins important
  3. OPEX – coût associé à la maintenance de réseaux fibre optique.

Bien choisir son matériel de réseau : du PMI fibre à la prise terminale optique

Pour s’assurer de faire un choix averti lors de la sélection du matériel de réseau pour le raccordement des immeubles aux réseaux fibre optique très hauts débits, il est conseillé de faire une analyse attentive des lieux. Ainsi, il convient de savoir :

  1. Le type d’immeuble : neuf ou ancien. Selon la nature de l’immeuble et l’état des infrastructures à exploiter, le déploiement FTTH/FTTP peut se dérouler d’une manière plus ou moins aisée. Aussi, les solutions de connectivité à choisir peuvent être différentes en fonction de cette donnée.
  2.  

  3. Le nombre d’étages. Savoir bien dimensionner son réseau optique est la clé de toute optimisation de réseau fibre optique. Ainsi, il convient de choisir des solutions de connectivité FTTH directement proportionnelles au nombre maximal des abonnés à raccorder à termes.
  4.  

  5. Le nombre d’appartements par étage. Tant les solutions de câblage fibre optique que les boîtiers à installer au niveau des paliers doivent être correctement dimensionnés pour permettre le raccordement de tous les abonnés sans pour autant gaspiller de la fibre ou de la place dans les boîtiers de distribution ou de terminaison optique.
  6.  

  7. Le taux de raccordement / analyse de rentabilité. Ceci est exprimé par le rapport entre le nombre d’abonnés raccordés et celui d’abonnés raccordables dans un immeuble donné. Un taux de raccordement relativement bas ou, au contraire, assez haut déterminera le choix du matériel de réseau à installer en termes de câblage FTTH ou de points de test dans le réseau.
  8.  

  9. La vitesse à laquelle le déploiement FTTH/FTTP est attendu. Si cette condition est une contrainte forte, les installateurs devront favoriser les technologies préconnectorisées qui permettront de gagner un temps considérable. Dans le cas où le déploiement n’est pas à réaliser dans l’urgence, deux technologies sont possibles : les systèmes préconnectorisés ou pour épissure.

raccordement FTTH dans zones denses et immeubles

Optimiser les déploiements FTTH du point de branchement immeuble à l’abonné

Pour savoir quel type de matériel de réseau est le plus adapté pour votre projet de déploiement, nous avons choisi d’illustrer trois scénarii communément rencontrés sur le terrain :

    1.Le raccordement d’un immeuble de petite taille (une dizaine d’appartements).

Type de raccordement

Matériel de réseau à installer du PMI fibre à l’abonné

Avantages

Contraintes

P2P – déploiement à l’intérieur de l’immeuble

  • Un PMI en bas de l’immeuble
  • Un câble de branchement par abonné
  • Une PTO par abonné

  • Faible CAPEX
  • Plus esthétique

Souvent, l’acheminement de câbles est difficile, car les conduites sont déjà encombrées ou réservent peu d’espace libre

Déploiement sur façade

  • Un boîtier de distribution optique type PBO Eline® Outdoor avec une capacité adaptée au nombre d’abonnés raccordables
  • Des câbles de branchement intérieurs en nombre proportionnel par rapport aux abonnés à raccorder
  • Une PTO par abonné pour réaliser la terminaison du réseau optique dans la pièce accueillant l’ONT

Solution pour les immeubles avec des conduites trop encombrées

Moins esthétique

 

    2.Le raccordement des immeubles de taille moyenne (jusqu’à 40 appartements).

Type de raccordement

Matériel de réseau à installer du PMI fibre à l’abonné

Avantages

Contraintes

Déploiement à l’aide d’un câble riser

  • Un PMI en bas de l’immeuble
  • Un câble riser permettant la distribution verticale optique à tous les étages de l’immeuble
  • Un PBI par étage afin de réaliser le raccordement entre les fibres du câble riser et celles des câbles de branchement
  • Câbles de branchement pour applications intérieures
  • Une PTO par abonné

  • Réseaux plus fiables
  • Coût relativement bas du matériel de réseau à installer en comparaison avec des solutions préconnectorisées ou un déploiement à l’aide d’un câble par abonné
  • Le coût associé à la main d’œuvre pour une telle installation est plus bas que pour une architecture P2P, mais plus élevé que dans le cas de l’utilisation des technologies préconnectorisées

Temps du déploiement par immeuble plus important

 

    3.Le raccordement des immeubles de grande taille (jusqu’à 120 appartements).

Type de raccordement

Matériel de réseau à installer du PMI fibre à l’abonné

Avantages

Contraintes

Déploiement à l’aide de plusieurs câbles riser ou topologie dite « satellite »

  • Un PMI en bas de l’immeuble
  • Plusieurs câbles riser pré-connectorisés permettant la distribution verticale optique à différents niveaux de l’immeuble, en fonction de leurs capacités et la densité des appartements à raccorder
  • Un PBIC utilisé pour desservir plusieurs étages
  • Câbles de branchement pré-connectorisés pour applications intérieures
  • Une PTO équipée de connecteurs par abonné

  • Réseaux plus fiables
  • Installation rapide du réseau grâce à un système « plug & play »
  • Le coût associé à la main d’œuvre est bien plus réduit que dans le cas d’une installation utilisant des solutions à épissurer

Le déploiement de cette topologie est conditionné par le niveau de l’encombrement de la gaine technique utilisée. Ainsi, il faut s’assurer que celle-ci présente un espace suffisant pour l’installation de tous les câbles risers utilisés pour assurer le raccordement des abonnés (raccordés et raccordables).

 

Vous l’avez compris, pour réussir son déploiement FTTH / FTTP, le choix du matériel de réseau est déterminant. La qualité, la simplicité d’installation et de réintervention sur celui-ci vont également déterminer les coûts associés à la mise en place du réseau et à la maintenance de celui-ci. C’est pour cette raison que Telenco networks s’efforce à vous proposer les meilleures solutions de connectivité pour vos projets de déploiement de réseaux entièrement construits à l’aide de la fibre optique.