Ancrage et suspension :
quel matériel de réseau pour les réseaux de transport ?

En télécommunications, le réseau de transport joue un rôle essentiel car il relie les réseaux métropolitains de collecte aux nœuds d’accès permettant le raccordement des abonnés. Habituellement, ce segment de réseau se situe entre le Nœud de Raccordement Optique (NRO) et un Sous-Répartiteur Optique (SRO). Les déploiements sur les réseaux de transport représentent ainsi des enjeux majeurs pour les opérateurs et les installateurs des infrastructures télécoms.

Pour s’assurer de la bonne adéquation entre les dispositifs d’ancrage ou de suspension et un projet de déploiement, il est essentiel de tenir compte des conditions particulières dans lesquelles l’ouvrage sera réalisé. Ainsi, une pince d’ancrage ou un spiralé installé sur le réseau de transport devra correspondre aux :

  • caractéristiques du câble à déployer
  • configurations des réseaux
  • conditions climatiques d’installation

Ayant pour rôle d’acheminer un nombre suffisant de brins optiques pour le raccordement des abonnés résidant dans une zone donnée, les câbles de transport présentent des diamètres plus importants que les câbles de distribution ou les câbles de branchement, pouvant aller de 10 à 18mm. Un premier principe de vérification consiste à veiller à ce que le dispositif offre une plage de diamètres admissibles correspondante au diamètre du câble à installer en aérien.

pince d'ancrage pour l'arrêt des câbles ADSS sur les réseaux de distribution et transport

En outre, les câbles de transport sont déployés sur des réseaux HTA ou de télécommunications caractérisés par des portées plus longues, allant habituellement de 100 à 200 mètres. Cela implique des efforts de tractions plus importants , ainsi qu’une pression élevée exercée tant sur la gaine extérieure que sur l’ensemble de la structure du câble. Pour répondre à ces contraintes mécaniques et répartir l’effort de traction sur une surface plus longue, deux solutions technologiques sont à retenir : la pince longue portée et les dispositifs de type ancrage spiralé.

D’autres paramètres spécifiques à la configuration du réseau tels que la flèche, le dénivelé ou la déviation de la ligne doivent être considérés afin de choisir le dispositif le mieux adapté à ses besoins. De plus, les conditions climatiques telles que la force du vent, les oscillations éoliennes, l’éventuelle charge exercée par la glace ou les variations de température sont autant des critères à examiner pour la validation du matériel de réseau.

Top solutions pour la fixation des câbles de transport en aérien

En fonction de la structure du câble à déployer, plusieurs solutions sont disponibles. Ainsi, pour l’ancrage des câbles figure-8 à porteur diélectrique et isolant PEHD déployés sur des réseaux de transport avec des portées jusqu’à 180 mètres, les pinces longue portée de la gamme ACAL offrent une résistance mécanique de 1200 daN. Ces pinces d’ancrage présentent un corps conique en aluminium, une mâchoire composée de deux coins plastiques et d’une anse souple, longue de 500mm. Les différents modèles de cette gamme couvrent une large plage de diamètres de câbles, allant de 10 à 18mm.

Gamme complète d'ancrage spiralé avec sous-couche pour les câbles ronds ADSS

Pour l’ancrage des câbles fibre optique ADDS ronds, déployés sur des portées moyennes allant jusqu’à 180 mètres, la solution la plus adaptée est d’utiliser des spiralés avec sous-couche. Ces ancrages à technologie préformée sont compatibles avec des câbles autoportés de diamètres 10,5 à 18,6 mm et sont équipés de branches d’enroulage de 820mm ainsi que de sous-couches de protection de 1015mm. En recouvrant complétement le câble, la sous-couche se comporte comme un blindage : elle permet la répartition égale des efforts mécaniques sur une longueur importante du câble. De plus, la sous-couche favorise la reprise de charge par le spiralé d’ancrage qui s’installe par-dessus, apporte une rigidité supplémentaire et contribue ainsi à maintenir un rayon de courbure suffisamment grand du côté du support. Cette solution technologique est particulièrement adaptée pour les environnements d’installation les plus contraignants. Généralement, les spiralés renforcés sont utilisés comme des solutions d’ancrage réseaux HTA, car plus adaptés aux conditions de charge importantes. Leur mise en œuvre nécessite des accessoires complémentaires tels que les cosse-cœur pour protéger le point d’accroche, les tendeurs à lanterne pour ajuster la tension ou encore les manilles en tant que pièces intermédiaires entre les tendeurs à lanterne et les ferrures installés sur les poteaux.

Afin d’éviter tout endommagement de la gaine des câbles par une mauvaise manipulation des fils de spiralés lors de leur mise en oeuvre, des modèles alternatifs sont proposés dans la gamme AADE. Développés avec des extremités relevés, ces ancrages spiralés sont recommandés pour des portées maximales de 90 mètres.

Pour la suspension des câbles ronds ADSS déployés sur des infrastructures HTA et dont les portées n’excèdent pas 180 mètres, les dispositifs de suspension mobile DSAL sont des solutions adaptées, car compatibles avec une large plage de diamètres de câble (8,5 -21mm) et leur mise en oeuvre est rapide. Pour des configurations caractérisées par des portées courtes, allant jusqu’à 90 mètres, la suspension de câbles de transport ronds avec des diamètres de 5 à 17mm peut également se réaliser à l’aide de dispositifs de suspension JHC.